Quelle différence entre un syndic bénévole et un syndic professionnel ?

La loi oblige les copropriétaires à désigner un syndic pour les aider dans la gestion de la copropriété. Il existe deux types de syndic : un syndic bénévole ou non professionnel et un syndic professionnel. Ces deux formes de syndic sont différentes sur de nombreux points. Il est donc important de connaître la différence entre un syndic bénévole et un syndic professionnel.

C’est quoi un syndic professionnel ?

Il s’agit d’une personne en dehors de la copropriété et qui travaille en son nom ou avec une société. Bellman vous donne 4 bonnes raisons de choisir un syndic professionnel sur ce lien. Un syndic professionnel doit en effet présenter une garantie financière pour permettre un remboursement en cas de problème. Il doit également souscrire une assurance responsabilité civile. Mais le plus important est qu’il doit posséder une carte professionnelle délivrée par la chambre du commerce et d’industrie. La désignation du syndic doit être effectuée durant l’assemblée générale des copropriétaires. Un vote est nécessaire pour désigner le syndic avec une majorité absolue nécessaire.

C’est quoi un syndic bénévole ?

Un syndic bénévole ou également un syndic non professionnel est une personne choisie par l’ensemble des copropriétaires pour gérer et administrer les finances de la copropriété. Pour devenir un syndic bénévole, il faut qu’il soit copropriétaire d’au moins un lot de la copropriété. Comme il s’agit d’un syndic non professionnel, il n’est pas obligatoire d’avoir une carte professionnelle. En plus, il n’est pas obligé de souscrire une assurance ni d’avoir une garantie financière. Néanmoins, pour protéger le syndic bénévole, il est préférable de souscrire une assurance responsabilité civile. Une fois que son mandat est terminé, une autre élection aura lieu pendant l’assemblée générale des copropriétaires et une majorité absolue est nécessaire.

Quelles sont leurs missions respectives ?

Même si le syndic bénévole ou le syndic professionnel sont différents sur de nombreux points, leurs missions sont à peu près les mêmes. Le syndic a pour principales missions la représentation des copropriétaires sur le plan financier et administratif. En fait, il doit prendre en charge le budget prévisionnel de la copropriété. Il doit également veiller aux comptes du syndicat. Pour cela, le syndic doit ouvrir un compte bancaire pour recevoir les sommes reçues au nom du syndicat.

En plus de la gestion financière, il est aussi chargé de la gestion administrative de la copropriété. Il s’occupe des différentes tâches comme la mise à jour de la liste des copropriétaires, la fiche synthétique, le carnet d’entretien de l’immeuble et bien d’autres encore. Il est également désigné comme le représentant des copropriétaires en cas de litige en justice.

Comment simplifier la gestion de copropriété ?
Quels sont les avantages d’acheter en viager ?